L’école maternelle

di Anne Marie Peduto

Avant 1881, il n’existe ………  (1) école maternelle. Les instituts ……… (2) accueillent les enfants de 2 à 6 ans sont appelés « salles d’asile » et ne prennent en charge qu’un trop faible nombre d’enfants. Mais les familles peuvent également choisir, à cette époque, de faire ……… (3) leurs enfants en bas âge dans des classes appelées « sections enfantines », directement intégrées aux écoles primaires.

Les enfants ……… (4) entrer à l’école maternelle l’année de leurs trois ans, au mois de septembre. Les enseignants sont les mêmes qu’en élémentaire. L’école maternelle obéit à un programme national précis et détaillé. À l’école maternelle ……… (5)  l’élève passe trois ou quatre ans (il a alors entre 2 et 6 ans) en toute petite section, petite section, moyenne section et grande section. La scolarisation à deux ans est ……… (6) variable selon les régions et les zones (elle est ainsi plus fréquente dans les ZEP: zone d’éducation prioritaire).

Elle concerne le plus souvent les enfants les plus âgés de leur classe d’âge, ceux nés ……… (7) début d’année. Une enquête menée pour le ministre de l’Éducation montre que les enfants scolarisés à deux ans s’intègrent plutôt mieux dans le cursus scolaire et redoublent moins souvent le CP et le CE mais contrairement aux ambitions affichées, les classes des deux ans sont surtout ……… (8) par les enfants des familles aisés ou d’enseignants.

De ce fait, les résultats de l’enquête ……… (9) quelque peu biaisés. Il semblerait que la scolarisation anticipée n’a pas réellement d’effet bénéfique sur les enfants. De plus, l’essentiel des hiérarchies scolaires est déjà en place à la fin de la grande section. L’école maternelle française ne parvient pas à amener les petits sur un pied d’égalité. Une partie de l’explication pourrait être le fonctionnement déjà très scolaire de la grande section.

Néanmoins l’école maternelle française reste une exception, et rares sont les pays qui proposent une école maternelle publique dès le plus jeune âge: si un enfant peut commencer l’école à deux ans presque trois en France, ce sera trois ans en Allemagne ……… (10) cinq ans en Suisse, sans même regarder des pays très éloignés.

Exercice 1 – Lire le texte ci-dessus et choisir l’option A, B ou C pour le compléter.

  1. (A) pas                     (B) aucun           (C) moins
  2. (A) que                    (B) qui                 (C) lequel
  3. (A)  rester               (B) étudier          (C) garder
  4. (A) doivent             (B) veulent         (C) peuvent
  5. (A) où                      (B) dont              (C) que
  6. (A) beaucoup         (B) plus               (C) très
  7. (A) au                      (B) en                   (C) à
  8. (A) fréquenter       (B) fréquentes    (C) fréquentées
  9. (A) est                     (B) es                    (C) sont
  10. (A) voire                 (B) voir                 (C) même

Exercice 2 – Dites si les affirmations sont vraies (V) ou fausses (F).

  • Les enseignants ne sont pas les mêmes qu’en élémentaire        ……….
  • La scolarité à deux ans concerne les enfants les moins âgés         ……….
  • L’école maternelle réussit à rendre les petits tous égaux        ……….
  • Avant 1881, l’école maternelle est obligatoire        ……….
  • Les instituts sont appelés salles d’asile pour les 2 à 6 ans        ……….
  • Les sections enfantines accueillent les enfants en bas âge        ……….
  • A l’école maternelle, l’élève passe 3 ou 4 ans         ……….
  • Les ZEP sont des zones privilégiées ou aisées        ……….
  • La scolarisation n’a pas d’effet bénéfique sur les enfants        ……….
  • En Allemagne, l’école maternelle commence à quatre ans        ……….

Exercice 3 – Ecrire les phrases en utilisant entre 2 et 5 mots, y compris celui qui est fourni.

  1. L’Ecole maternelle obéit à un programme national précis et détaillé. (gérer)

_______________________________________________________________

  1. Il semblerait que la scolarisation anticipée n’a pas d’effet bénéfique sur les enfants. (influencer négativement)

_______________________________________________________________

  1. L’école maternelle française ne parvient pas à amener les petits sur un pied d’égalité. (rendre égal)

_______________________________________________________________

Solutions exercice 1: 1. B – 2. B – 3. C – 4. C –  5. A – 6. C – 7. B – 8. C – 9. C – 10. A

Solutions exercice 2 : 1. F – 2. F – 3. F. 4. F – 5. V – 6. V – 7. V – 8. F –  9. F – 10. F.

Solutions exercice 3:

  1. Un programme national précis et détaillé gère l’école maternelle/L’école maternelle est gérée par un programme national précis et détaillé.
  2. La scolarisation anticipée influence négativement les enfants.
  3. L’école maternelle française ne rend pas tous les petits égaux.

Anne Marie Peduto

Prof ssa Anne-Marie Peduto,  madrelingua francese, nata e cresciuta in Svizzera, cantone franco tedesco, baccalaureat ès lettres, laurea in interpretariato  presso Scuola Superiore per interpreti e traduttori in Firenze, successivamente Laurea in lingue e letterature straniere presso lo IULM di Milano. Docente di lingua e letteratura inglese da 10 anni presso Liceo Scientifico e classico, Blaise Pascal, di Pomezia (RM). Precedentemente docente di conversazione francese presso vari istituti superiori di Roma e provincia. Abilitazioni in inglese, francese e conversazione francese, conseguite nel periodo dal 1999 al 2000. Di ruolo dal 2005 ma docente da 25 anni. Specializzata in scambi culturali e progetti linguistici. Da 5 anni, svolge ruolo di collaboratrice del Ds.

Lascia un commento

Nome *
Email *
Sito web